lundi 26 juillet 2010


Sur mon ventre



Mon appareil pend autour de mon cou et repose sur mon ventre. Cela me plaît. Je n'aime pas trop porter un appareil à mes yeux, quelque chose d'agressif dans la visée, un œil trop présent, le visage masqué ; il y a quelque chose d'inhumain, de glacial. Mon appareil pend autour de mon cou et repose sur mon ventre. Je ne photographie pas avec mon regard mais avec mon ventre, en me penchant, sans regarder le sujet en face, je m'incline. L'image me rentre directement dans le ventre. Puis je rabats son boîtier de cuir lisse et je presse les deux boutons métalliques. Les images latentes sont enfermées en son sein, contre le mien, en gestation.

***


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire